[Chronique] Les séries TV en France

0

Pour cette nouvelle année, je regarde ce qui va m’attendre en 2012 sur le programme TV et je suis obligé de constater que les séries TV qui passent sur nos chaînes, c’est de la merde.

On se tape toujours les mêmes depuis la fin de mon âge d’or des séries (allant de Six Feet Under à Lost, en passant par Dexter, 24 ou Nip Tuck). Depuis, j’ai moins de temps à consacrer aux séries, et du coup peut-être moins de temps pour me laisser séduire. Et vu ce qui passe maintenant sur les chaînes françaises, ça donne pas trop envie d’en consacrer trop :

On a Dr House qui, pour sa énième saison n’a rien d’autre d’intéressant que ses deux premiers et deux derniers épisodes, le reste étant le cas d’un patient qui est super vachement malade (mais pas d’un lupus) et que House réussi à guérir car il a un flash en regardant une salade de betterave. C’est sympa, mais plus très original.

Desperate Housewives ne change pas sa sauce : un nouveau voisin chelou vient s’installer à coté de nos 4 femmes au foyer et fout un peu la merde dans leur vie. On fait crever quelques personnages secondaires, une catastrophe arrive, et tout le monde retourne dans le rang à la fin de la saison. Autant ça séduisait au début, mais là, on tourne en rond.

On continue de se taper Grey’s Anatomy, série pour laquelle on se dit que, si ça dure sur plusieurs générations, les protagonistes devront soigner eux même leur gamin… pour consanguinité. Tout le monde couche avec tout le monde, les personnages sont tous aussi inattachants qu’énervants, bienvenu chez les ch’tis quoi. Le médical, qui faisait le succès d’Urgences et aussi d’House, est au ras des pâquerettes, et toujours moralisateur (une femme enceinte battue par son mari, un drogué qui va crever et qui regrette d’avoir gaché sa vie, blablabla). Bref, on déteste. On déteste aussi, bien évidemment, Private Practice, le spin-off, car c’est pareil, mais dans un autre hôpital ? Mais avec une rouquemoute comme héroïne…

Heureusement, on a How I Met Your Mother qui reste pour moi la seule série regardable car drôle. Depuis Friends, peu de séries nous faisaient autant rire. Enorme bémol, NT1 sur la Free a toujours la bonne idée de ne les proposer qu’en français, version dans laquelle la plupart des gags tombent à l’eau par des problèmes de trad et dans laquelle les voix sont pourries. On aime donc, mais en anglais sous-titré !!

La recette des séries TV

A quelques exceptions près, le reste du paysage Série TV est Experts-like et/ou Dr-house like. Et y en a marre ! Pas un soir sans qu’on se tape les experts à Pétaouchnock, NCIS à Nairobi, ou une série avec un fil rouge aussi épais que du papier bible (Bones, Cold Case, NY unité spéciale, Mentalist).

Voilà en exclusivité sur Pisse-froid la recette utilisée pour pondre ça:

  • Prenons un groupe de flics ou de médecins qui s’occupe d’un truc spécifique (dossiers classés, cadavres, crimes sexuels, morgue, etc.).
  • Vous mettez dans le groupe un mec marrant (car chez les flics, on peut être détendu tout en étant pro)
  • Une fille jolie ou plusieurs,
  • Un héros avec du charisme,
  • Une poignée de types qui servent à rien,
  • Vous ajoutez un petit meurtre, et les protagonistes sus cités le résoudront au bout 45 minutes.
  • Pour que ça plaise à tout le monde, ajoutons une petite histoire d’amour entre deux collègues et voilà, vous avez votre série.

Et même en connaissant déjà cette recette, vos téléspectateurs en redemanderont ! Son avantage, c’est que le scénar est le même pour chaque épisode, donc pas trop coûteux, et surtout, on peut les rediffuser à gogo. Le chaland sait qu’il a déjà vu un épisode mais ne se souvient plus du dénouement, donc il rematte. Ce qui ne se passerait peut-être pas, si justement l’action était basée sur un vrai scénario. Perso, ça me gave de revoir un épisode pour lequel je me souviens de l’histoire.

Bref, ce sont des séries qui passent le temps quand on tombe dessus, mais en aucun cas un rendez-vous à ne pas manquer et donc rien qui restera dans les annales… Enfin si… Mais tout est question d’homonymie.

On regrettera aussi qu’en France, les personnes chargées de la programmation soient si fans de puzzle. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Pourquoi diffuser le premier épisode de la saison 1, puis le 4ème, puis le 2ème, puis le 12ème, etc. Et ben pour que ça plaise au chaland, et pour que la série soit regardée. On se retrouve donc avec des incohérences dans le fil rouge, si maigre soit-il! Absurde !

Sarah Connor? C’est à coté… de la plaque

Le pisse-froid que je suis regrette aussi la pauvreté de la présence de série de SF ou Fantasy dignes de ce nom.

On a eu « les 4400 », qui, je trouve, n’a pas eu le succès mérité, surtout du coté des comics-fans. Ils ont préféré Heroes, série bien du début à l’avant-dernier épisode de la saison 1. Dommage, les 4400 étaient bien du début à la fin… et ce, sur 4 saisons. Mais ça remonte déjà à un moment.

On a eu droit à Terminator : Sarah Connor Chronicles, une belle bouse… en témoigne son heure de diffusion : juste après Walker Texas Ranger, de mémoire. Le personnage de Sarah Connor était à gifler dès qu’il ouvrait la bouche, et franchement, au lieu de s’envoyer un robot pour le protéger, John Connor aurait du envoyer un T-1000, (Abréviation de Toonio 1000) pour faire fermer la gueule de sa mère.

On notera que quelques séries sortent quand même du lot, mais sont diffusées sur des médias ayant une faible audience ou payants : Breaking Bad sur Arte et d’autres sur Canal ou Paris Première. Il est d’ailleurs assez rare de noter des séries françaises bien faites, Platane et Hard sont deux exemples que je vous recommande. Comme quoi, en France, on peut faire autre chose que Joséphine Ange Gardien et Julie Lescaut… Je conclurais par Fais pas ci fais pas ça, qui même sans transcender le petit écran, me fait passer un bon moment à chaque fois que je regarde.

Finalement, le but de ce post n’était pas d’établir une liste exhaustive de toutes les séries, car je n’ai pas le temps de toutes les matter, donc rien ne sert de me dire « gnagnagna t’as oublié de parler de ça ».

Hélas, on se tape non seulement toujours le même type de série, mais en plus, en France, on nous les met dans le désordre. Je crains hélas que ça ne s’arrête pas car les moutons sont au rendez-vous à en croire les résultats d’audience. Et quand je parle de moutons, je m’inclus dans le lot, car quand on voit la programmation télé, ce sont souvent les programmes les moins pires.

Il y a peu de nouveautés, et hélas, les séries sortant un peu du moule ne passent pas sur TF1, France 2 ou M6, ou alors à une heure tardive. Quelle est donc l’alternative pour voir de bonnes séries ? Payer de 30 à 50€ pour les avoir en DVD/Blu Ray un an après? Payer à peu près autant pour les télécharger sur Itunes, et les visionner avant que ça arrive en France ? Ou alors, la 3ème solution, que je n’expliciterai pas ici ? Perso, j’ai fait mon choix.

Partager.

A propos de l'auteur

Fondateur du blog Fan de Jeux-vidéo, SF, Manga, comics, et milite contre les folles rumeurs d’une homosexualité de Batman.

Les commentaires sont fermés.