Le Festival de Cannes

1

S’il y a bien quelque chose que je déteste en ce moment c’est le festival de Cannes. Je viens d’écouter le podcast de « Comme on nous parle » présenté par l’horripilante Pascale (Tête à) Clark sur France Inter, et je dois avouer que ça m’a conforté dans mon idée : j’éxècre Cannes.
Pourquoi?

Cannes, c’est l’occasion de dire le mot glamour à toutes les sauces

« Cannes c’est le festival du glamour »,  » sa robe est très glamour », « glamour blablabla », « blablabla glamour ». Si vous n’avez jamais remarqué ça, regardez n’importe quelle émission sur le sujet. C’est insupportable! A croire que les journalistes se retiennent pendant une année de prononcer ce mot, puis lâchent tout pendant 10 jours!

C’est l’occasion de parler de films qui, pour la plupart, sortiront dans 3 ou 6 mois

SiTeDicenQueCai

Qui a vu ce film?

Les journalistes aiment ça. Ils adorent parler de chose que le commun des mortels ne peut pas voir. Avec cette fierté de la personne qui a obtenu quelque chose avant les autres (Voilà, comme quand vous avez eu FIFA deux jours avant sa sortie !). On assiste à des débats durant lesquels les journalistes (tous spécialistes du cinéma) discutent pour savoir si le film est mieux que son précédent. Tout cela est saupoudré d’allusions à des cinéastes inconnus. « Oui, c’est exactement comme le plan de 10 secondes de ce film génial du réalisateur serbo hongrois (qui a fait 30 entrées dans CNP de Combs la ville) ». L’élitisme dans toute sa splendeur. Vous, vous êtes devant votre télé, vous ne savez même pas que ces films existent, vous les écoutez parler, mais comme vous n’avez pas vu le film, difficile de se forger une opinion. Je suis prêt à parier que vous ne vous rappellerez plus de ce que vous avez vu le lendemain.

Certains affirmeront que c’est un manque de culture, et c’est effectivement le cas, je n’ai pas assez de temps de matter tous les films biélo-péruviens sur le marché.

Le problème qui se pose est plus global et est exactement la raison de la genèse de ce blog. Les critiques ciné bouffent des films toute la journée, peut-être jusqu’à régurgitation. Ils doivent certainement voir de très grosses bouses, et finalement, quand ils se tapent pour la 10ème fois une comédie sentimentale, je comprends qu’ils soient lassés. Néanmoins, si on n’a pas vu les 10 comédies sentimentales précédentes, le film est-il vraiment si pourri?

C’est l’occasion pour toutes les émissions de se délocaliser à Cannes.

597989_michel-denisot-presente-le-grand-journal-en-direct-de-cannes-le-13-mai-2009Toutes les émissions partent faire une émission spéciale, histoire de coller à l’actu. Le truc n’est pas que c’est plus intéressant là-bas, mais comme tout le monde le fait, si tu ne le fais pas, t’as l’air d’un loser. On interviewe des cinéastes dont on a jamais entendu parlé. Ça tombe bien, le lendemain on ne souviendra même plus de leur existence ni de ce qu’ils ont dit.

Cannes, c’est aussi l’occasion de voir pleins de stars sur les plateaux télé et de bien leur lécher le cul. Déjà le Grand Journal est balèze en temps normal pour ne pas laisser de trace sur les fions qu’ils lèchent, mais là, je pense qu’on pourrait y manger directement tellement ça sera propre. Les invités viennent 10mn sur le plateau, se sentent obligés de rire aux events pourris pour paraître cools, et ne parlent même pas du film… « Comme on est trop des dingues au Grand Journal, on va se jeter dans l’eau, ouaissssssssssss ! » Toutes les années c’est la même chose!

Le palmarès

palmaresVoici la liste des 10 derniers prix remis, allez, 20, comme ça il y aura Pulp Fiction dedans. Sans mentir, combien de films avez-vous vu? Plus dur, sur les films que vous avez vus, combien en avez-vous aimé? 1? 2?
Voilà, le festival est réservé à une élite qui se branle la nouille sur des films pour la plupart chiants. (On ne dit pas chiant pour ce genre de films, on dit film d’auteur) ! Hélas, les films plus accessibles (le gros mot du festival est « populaire ») sont rarement primés. Perso, j’ai essayé. J’ai essayé de matter Tree of Life, mais il ne se passe rien ! RIEN putain ! Même dans Derrick il se passe plus de trucs. Alors oui, c’est joli, mais je ne paye pas 10€ pour voir un putain de truc « Joli » !
J’ai essayé « Entre les murs », aussi. Sérieux?! Une palme d’or pour ça? Un film pseudo documentaire sur un collège défavorisé de Paris?? Vraiment? Les mecs, mattez Direct 8 ou W9 l’aprèm, y a pleins de reportages là-dessus.

Mais Cannes c’est aussi du rêve

sophie-marceau-cachez-ce-sein-que-nous-ne-saurions-voir-10914286cwxjk_2041

On voit toutes ces stars entre elles, monter les marches avec de belles robes et de beaux costumes.C’est peut-être le plus intéressant du festival, surtout quand on voit dépasser un bout de téton…

Toute cette opulence, toutes ces stars qui claquent plus de thunes en une soirée que t’en gagneras toute ta vie. Qui filent un peu à une oeuvre caritative sous les photos de la presse people pour qu’on sache bien qu’elles donnent. Evidemment, le problème n’est pas leur argent. Ils en font bien ce qu’ils veulent, mais dans le cas d’acteurs, ça ne choque personne.
Je veux bien qu’on parle d’opulence dans le foot, que ce sont des écervelés gagnant des millions juste pour courir derrière un ballon, qui vont aux putes, mais n’est-ce pas EXACTEMENT la même chose dans le cinéma? Ce sont juste des gens qui passent 3 mois à réciter du texte, à faire 2 semaines où ils sont invités sur tous les plateaux télé sans qu’on leur dise trop que leur film est à chier. Le preuve que ça doit pas être difficile, plusieurs prix ont été remis à des acteurs amateurs !

Pour certains films, les cachets sont mirobolants, et le résultat complètement pourri (on pourrait comparer ça à un joueur touchant un énorme salaire n’étant bon dans aucun match). Mais là, c’est du cinéma, donc on ne parle pas d’argent… C’est Cannes, c’est le glamour…
Bien sûr, je ne jette pas la pierre ni à l’un ni à l’autre. Perso, on me propose de gagner 1 million d’Euros pour apprendre un texte ou jouer au foot, je signe tout de suite. C’est cette différenciation avec le sport qui me soûle alors que les deux sont quoi? Du divertissement.

Au final, Cannes c’est quoi? Du vent. Une réunion corporatiste Acteur-Réalisateur-Journaliste. Rien pour le public qui ira voir ou pas les films lorsqu’ils sortiront 6 mois plus tard et dont les journalistes parleront peu car ils seront déjà passés à autre chose. A quelques exceptions près, les films en compétition ne laisseront un souvenir impérissable qu’aux journalistes ciné. Tout est faux à Cannes, des sourires aux interviews. Mais ça marche, c’est un des événements télé les plus suivis. Donc continuez à suivre cet événement, perso, je vais matter un bon film populaire : Bienvenu chez les chtis. Non, je déconne… J’éteins la télé…

Partager.

A propos de l'auteur

Fondateur du blog Fan de Jeux-vidéo, SF, Manga, comics, et milite contre les folles rumeurs d’une homosexualité de Batman.

Un commentaire

  1. Ping de retour Installer Puzzle & Dragons sur Android

Laissez une réponse

Un peu de maths : *